FANDOM


Insula Lacrima est une région de Medici dans Just Cause 3 qui apparait dans le contenu téléchargeable Assaut terrestre par Meca.

PrésentationModifier

Insula Lacrima est la plus petite des régions terrestres de Medici et la seconde plus petite région en général. Cette région est un groupe d'iles ayant la forme d'un sceau qui appartenait dans le passé a la Corporation eDEN. Dans le passé, la Main noire a conclu un accord avec eDEN et a pris une partie des iles pour eux-mêmes. En échange, eDEN a obtenu un bataillon de mercenaires de la Main noire pour protéger leur zeppelin. Lorsque la Corporation eDEN a fait faillite, la Main noire a pris le contrôle de la totalité de la région et a commencée a récupérer la technologie présente.

Les iles apparaissent en premier pendant la mission Passager clandestin, la première mission de Assaut terrestre par Meca. Devenue la propriété de la Main noire, l'ile est devenu le lieu ou est présent des centres de détention, des dépôts d'armes et des centres de recherches d'eDEN désormais abandonnés.

Histoire et cultureModifier

La plus ancienne zone habitée est un ensemble de ruines situé sur une ile dans un lac. Près de cette ile se trouve un tunnel qui mène a d'autres ruines.

Il n'y a quasiment aucune information sur l'histoire de l'ile jusqu’à l'arrivée au pouvoir de Sebastiano Di Ravello. Les enregistrements d'Eden Callaghan révèlent que le 13 octobre 1990, Dante, le président de Medici a rencontré la présidente de la Corporation eDEN, Eden Callaghan. Pendant la rencontre, Dante a expliqué qu'il était intéressé pour soutenir des recherches sur le Bavarium. Il a montré plusieurs échantillons a Madame Callaghan et a proposé de faire un partenariat avec l'entreprise. Le 16 mars 1992, dans le cadre du partenariat avec Dante, eDEN a obtenu la location d'Insula Lacrima pour son usage personnel. Même après la prise de pouvoir de Di Ravello, la société avait encore le droit de louer Lacrima aussi longtemps qu'elle reconnaissait et soutenait le nouveau gouvernement de Medici.

Jusqu’à ce qu'elle fasse faillite, la Corporation eDEN utilisait principalement Lacrima pour ses recherches scientifiques ainsi que le test de ses programmes de drone et d'intelligence artificielle. L'entreprise a aussi conclu un accord avec la Main noire et l'autorisa a avoir une présence minimale sur les iles. Lorsque eDEN disparut, la Main noire en profita pour prendre le contrôle de Insula Lacrima qui récupéra les technologies de l'entreprise pour son usage personnel.

ProvincesModifier

AnecdotesModifier

  • Il s'agit de la première zone inaccessible dans la série Just Cause avant que la mission Passager clandestin soit terminée. D'autres endroits comme la tour de contrôle de Falco Maxime ou l'ile de Hantu dans Just Cause 2 sont juste très difficiles a atteindre.
    • Si Rico Rodriguez essaye d'atteindre Insula Lacrima avant que la mission Passager clandestin soit terminée, une voix anonyme l'informe que le champ de répulsion ne sera pas désactivé sans autorisation. Une force invisible va ensuite faire demi-tour a Rico et l'éloigner des iles.
  • Il s'agit de la seule région terrestre de Medici qui n'a ni base de commandement régionale, ni ville ou aucune trace de l'armée de Medici car l'ile est une propriété privée.
  • L'existence de la région et de tout ce qui se passe a l'intérieur est gardé dans le plus grand secret par la Main noire. Le secret est tel que même Tom Sheldon n'a jamais entendu parler des iles Lacrima lorsque Rico Rodriguez lui en parle pour la première fois.
    • Un des anciens centres d'eDEN présent est en charge du brouillage des communications qui fait que l'ile reste un secret.
  • Selon le contexte, "lacrima" signifie "pleur" ou "larme" en latin.
  • Chaque zone des iles est une zone restreinte (jusqu’à ce que la mission Assaut sur la Ruche soit terminée) ce qui signifie que le joueur obtient une alerte de niveau 1 lorsqu'il est repéré.
  • Le contenu téléchargeable Vol de bavarium en mer révéle que Insula Lacrima était considéré comme une des trois installations du "réseau de la corporation eDEN", les deux autres étant le zeppelin d'eDEN et le Diable de mer. Le réseau était la pierre angulaire des recherches scientifiques de la Corporation eDEN (sources d'énergie, intelligence artificielle, nanotechnologie, aéronautique, robotique, recherches sur le climat et le bavarium).
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .